lundi 8 septembre 2008

La campagne des Pyrénées 2008 se termine à la Lapébie



PERSPECTIVES POUR UN CYCLISME DURABLE
Communiqué n° 32


La vingtième édition de la Lapébie s'est déroulée à Luchon le dimanche 7 Septembre 2008, l'épreuve a maintenant une notoriété bien acquise, les collectivités locales sont pleinement engagées aux côtés de l'organisation pilotée par une Brigitte Lapébie toujours plus active.
La Patrouille était présente avec 4 baroudeurs, qui ont une nouvelle fois transmis le message pour un Cyclisme durable auprès des 1100 participants sur un magnifique parcours transfrontalier entre la France et l'Espagne.
Le constat de la journée est encourageant en ce qui concerne le comportement d'ensemble des Cyclosportifs assidus, avec cependant quelques efforts à poursuivre en direction des pratiquants occasionnels que l'on rencontre sur les parcours annexes, qui n'ont pas encore bien perçu la nécessité d'une attitude eco citoyenne dans la pratique sportive.

Les Patrouilleurs de la Lapébie 2008:

- Philippe BRUANT
- Manu PINA
- Thierry SAINT LEGER
- Mathieu DUMONT


La Patrouille Eco Cyclo a mené un programme très actif sur les Cyclosportives Pyrénéennes tout au long de la saison, les plus belles épreuves de la chaine frontalière ont permis aux Patrouilleurs de mener à bien leur mission pédagogique auprès de milliers de pratiquants enthousiastes.
Pierre Gadiou et ses camarades du Sud Ouest ont parfaitement répondu aux attentes des organisateurs et de la communauté Cyclo dans son ensemble.
La Patrouille des Pyrénées est intervenue sur les épreuves suivantes:

- La Pyrénéenne. Bagnères de Bigorre/Saint Lary
- La Béarn Cycl Espoir. Vallée d'Ossau
- La Quebrantahuesos. Sabinanigo (Aragon)
- L'Ariégeoise. Tarascon sur Ariège
- La Pierre Jacques en Baretous. Aramits/Vallée de Barétous
- la Lapébie. Luchon


Des Patrouilles locales se sont également mises en place sur La Luis Ocana à Mont de Marsan et la Larra Larrau à Isaba (Navarre).



La Patrouille 2009 se renforcera dans les Pyrénées, ces belles routes de montagne seront à nouveau sillonées de long en large par les petits hommes verts à l'occasion de toutes ces magnifiques épreuves.

Patrick François

3 commentaires:

Pierre a dit…

Mon engagement dans le mouvement Eco Cyclo dès 2007 résulte du profond malaise que j’avais ressenti en 2005 devant l’état des cols de Marie Blanque et d’Aubisque après le passage de l’Etape du Tour qui avait d’ailleurs également ému les collectivités locales.
Pour ma deuxième saison Eco Cyclo, j’ai eu le plaisir de constituer une équipe de patrouilleurs pyrénéens convaincus comme moi de la nécessité d’agir pour assurer la pérennité de notre activité dans nos chères montagnes.
Nous avons participé à six épreuves en tenue verte Eco Cyclo: la Béarn CyclEspoir, la Pyrénéenne, la Quebrantahuesos, l’Ariégeoise et la Pierre Jacques en Barétous et le Lapébie.
J’ai également participé sous les couleurs de mon club à l’Etape du Tour Pau-Hautacam et à la Barousse Balès.

Quelques reflexions à l’issue de cet été pyrénéen :
Plus de vingt mille cyclistes ont participé à ces épreuves avec un impact environnemental évident notamment sur les grosses épreuves, ce qui justifie la mise en place d’actions de sensibilisation des participants et des organisateurs.
La tenue verte Eco Cyclo, superbe et facilement identifiable, commence à être reconnue et contribue indéniablement à faire passer notre message de respect de l’environnement auprès des participants.
Les remarques adressées poliment aux cyclistes pollueurs sont généralement acceptées par les intéressés qui font profil bas. Certains, heureusement peu nombreux, font néanmoins preuve d’une regrettable agressivité.
Les parcours longs et exigeants en montagne sont la quintessence du cyclosport et l’on constate que le comportement éco-citoyen des participants est meilleur sur les grands parcours que sur les petits parcours
Les moins jeunes ne sont pas les moins pollueurs.
Les organisateurs sont des passionnés dévoués qui méritent le respect et la reconnaissance des participants.
Les distributions de bouteille d’eau en plastique et de produits emballés dans les ravitaillements devraient être supprimées.
Les impressions sur papier des plaquettes de présentation des épreuves devraient être réduites et les inscriptions devraient se faire via internet plutôt que par courrier

La situation s’est améliorée sur les routes pyrénéennes en 2008 mais il reste du travail de sensibilisation à faire en 2009 et il est souhaitable que le mouvement Eco Cyclo soit présent sur plus d’épreuves.

Merci à Jean-Jacques Téchené (Béarn CylEspoir), Paul Loste (Pyrénéenne), Roberto Iglesias (Quebrantahuesos), Jean-Claude Eychenne (Ariégeoise), Alain Miramon (Pierre Jacques) et Brigitte Lapébie (La Lapébie) pour la qualité de leurs épreuves, pour leur soutien au mouvement Eco Cyclo et pour leur accueil chaleureux.

Pierre Gadiou

Anonyme a dit…

Ou peut-je rejoindre les responsables du mouvement eco-cyclo?
oriol.sallent@uvic.cat

Programme ECO CYCLO a dit…

Bonjour,
Merci pour votre intérêt.
Vous pouvez me contacter à l'adresse email suivante:
info@velo-concept.com

Patrick François